Retrouvez les thèmes clés:

Vous avez sans doute déjà entendu que la vitamine C prévient et guérit les rhumes hivernaux. Peut-être même y avez-vous eu recours dans ce cas-là La prise de compléments de vitamine C en hiver pour éviter les coups de froid est très populaire. Pourtant, une simple recherche sur Google dévoile que le lien entre guérison des épisodes de rhumes et prise de vitamine C est loin d’être une évidence.

Qu’est-ce que la vitamine C?

Les vitamines sont définies comme des substances essentielles à la vie, que l’organisme ne peut synthétiser lui-même.

La vitamine C, ou acide ascorbique est connue depuis longtemps, grâce à l’observation des conséquences graves de sa carence dans l’alimentation. Les marins avaient observé depuis des siècles que l’absence de végétaux frais dans leur alimentation provoquait une maladie grave entrainant : fatigue, amaigrissement, hémorragies, puis la mort. Au XVIIIe siècle, l’usage de citrons pour prévenir le scorbut était largement répandu dans la marine. Au XIXe siècle et au début du XXe siècle, les mêmes symptômes sont observés lors de périodes de disette, et traités par un régime riche en fruits et légumes.

La découverte de la vitamine C

La vitamine C est formellement identifiée dans les années 30 par le chercheur hongrois Albert Szent-Gyorgyi. Il la nomme acide ascorbique c’est-à-dire anti scorbutique. L’appellation vitamine C provient du fait qu’il s’agit de la troisième vitamine formellement identifiée, les premières ayant reçu les noms de vitamine A et vitamine B.

C’est en 1970, que la vitamine C devient célèbre. Linus Pauling, un chimiste et physicien, doublement récompensé par le prix Nobel de chimie et le prix Nobel de la Paix, publie un ouvrage intitulé “Vitamin C and the common cold”. Et voilà pourquoi, aujourd’hui, la vitamine C est si fréquemment employée pour guérir les rhumes !

Alors, quels sont les effets de la vitamine C sur les rhumes ?

Vous allez me dire que le scorbut et le rhume sont deux maladies bien différentes, et vous aurez tout à fait raison!

Voici quelques arguments en faveur de la prise de vitamine C lorsque vous avez le nez qui coule. La vitamine C exerce une activité anti-inflammatoire et anti-infectieuse. Elle favorise notamment la production d’anticorps chargés d’éliminer ce qui est étranger à l’organisme. Elle intervient dans le processus de la synthèse du collagène, ce qui a pour effet de favoriser l’élasticité de la peau et la cicatrisation. Dans le cadre d’un rhume, les effets anti-infectieux, anti-inflammatoire et cicatrisant de la vitamine C paraissent donc tout indiqués!

Dans quels cas la vitamine C est-elle efficace?

Les très nombreuses études réalisées sur la prise de vitamine C durant un rhume montrent qu’elle est efficace, mais dans certains cas, bien précis. Des doses de 250 à 1000mg de vitamine C réduisent la durée des rhumes et l’intensité des symptômes seulement chez les malades exerçant une activité physique intense, chez les personnes exposées au froid, ou chez les patients particulièrement stressés.

Si votre profil correspond à l’un, ou plusieurs, de ces critères, alors vous aurez tout intérêt à vous supplémenter en vitamine C! Si l’on y regarde de près, en hiver, beaucoup de personnes sont potentiellement concernées.

Avant de vous précipiter sur vos cachets, gardez à l’esprit, que la prise préventive, de doses correspondant aux apports nutritionnels recommandés est aussi plus efficace que l’administration ponctuelle d’une grande quantité de vitamine C. Autrement dit, mieux vaut prendre un peu de vitamine C tous les jours que vider la boîte de compléments une fois le rhume déclaré.

Où trouver la vitamine C?

Évidemment, le mieux est encore d’avoir une alimentation riche en fruits et légumes colorés. De manière générale, toute supplémentation en vitamines est d’autant plus efficace si votre régime alimentaire est déjà équilibré.

Voici une liste des aliments les mieux pourvus en vitamine C à consommer régulièrement.

Le taux est exprimé en mg pour 100g d’aliment. Vous allez constater que les agrumes sont loin d’être les fruits les plus riches en vitamine C.

  • goyave 250-300 mg de vitamine C pour 100g de fruit

  • cassis 180 mg/100g

  • chou vert 120-180 mg/100g

  • persil 170 mg/100g

  • kiwi 80-200 mg/100g

  • chou de bruxelles, brocoli 80-150 mg/100g

  • mangue 62 mg/100g

  • cerises 56-77 mg/100g

  • agrumes 50 mg/100g

  • fraise 40-90 mg/100g

En France, l’apport recommandé est de 80 mg de vitamine C par jour. Vous voyez donc que c’est une dose qui s’atteint facilement, à condition de consommer des fruits et légumes.

les agrumes sources de vitamine C

En bonus : l’effet anti-fatigue de la vitamine C!

La vitamine C a aussi la réputation d’être un nutriment anti-fatigue.

De fait, elle participe à la synthèse de neurotransmetteurs. Les neurotransmetteurs sont des molécules libérées par les neurones, indispensables au fonctionnement du système nerveux. Ce sont , par exemple, adrénaline, sérotonine, dopamine, qui interviennent dans l’éveil et la concentration.

La vitamine C facilite aussi l’absorption du fer alimentaire. La carence en fer, aussi appelée anémie provoque une mauvaise oxygénation de l’organisme. Elle entraîne donc un état combinant fatigue, essoufflement, faiblesse musculaire. En plus de comporter des aliments riches en fer, un régime anti-anémique efficace comprend donc aussi des aliments riches en vitamine C!

Quelques précautions à prendre avec la vitamine C :

Malheureusement, la vitamine C est très fragile. Elle est sensible à la chaleur, à la lumière, à l’oxygène et se dissout dans l’eau. En outre, l’exposition à un environnement pollué et le tabagisme augmentent les besoins en vitamine C. Une supplémentation peut alors s’avérer nécessaire, dans le respect des doses recommandées (à voir en fonction du complément que vous prenez).

Attention, quelques précautions s’imposent : de fortes doses de vitamine C (plus 2g/jour), entraînent une diarrhée et un risque de calculs rénaux.

Les personnes souffrant d’hémochromatose ne doivent pas prendre de vitamine C car celle-ci augmente l’absorption du fer.

En revanche, la vitamine C n’empêche pas de dormir, contrairement à une croyance bien répandue.

Et surtout, si vous avez une fièvre supérieure à 38,5 degrés et que vos symptômes s’aggravent contactez votre médecin.

Mon avis de naturopathe :

Avant de vous supplémenter en vitamine C, assurez-vous d’avoir des apports alimentaires suffisants. C’est la base en naturopathie! Si vous ne savez pas comment faire, vous pouvez télécharger gratuitement mon livre sur l’alimentation saine. Vous y trouverez des conseils en nutrition et micro-nutrition, des recettes, des idées de menus issus de mon expérience de naturopathe. Pour cela, cliquez ici!

PICTO FEUILLERetrouvez-moi à Nantes et en ligne pour une consultation ou un atelier

Voir mes tarifs de consultation à Nantes ou en ligne ici 

Prendre rendez-vous pour une consultation en naturopathie à Nantes ou en ligne ici

Réserver un atelier découverte de la naturopathie à Nantes ou en ligne ici

 

Phasellus ut Praesent massa eget sit Lorem tempus dapibus odio

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez le guide de l'alimentation anti-fatigue.

Guide de l'alimentation anti-fatigue

Vous recevrez bientôt ma newsletter anti-fatigue.